7 févr. 2010

Pour méditer, en chemin...

Nos pas ont emprunté beaucoup de routes cette semaine... et nous vous proposons, pour poursuivre le chemin, cette méditation de Monseigneur de Bérranger sur l'envoi en mission des douze (commentaire de Marc 6, 7-13) ... dans la droite ligne de la dynamique du provisoire...




" Le fils de l'homme transmet progressivement son autorité aux douze, qu'il a choisis, appelés, institués (1, 16-20 ; 2, 13-14 ; 3, 13-19). Non seulement il les instruit à part (4, 10), mais il les forme à la ressemblance de son ministère de guérison, de prière et de prédication. Il les exerce à l'apostolat en les envoyant deux à deux sur un itinéraire de mission avec des consignes strictes.




Autorité de la fonction, pauvreté de son exercice pratique. On ne voit pas, dans l'équipement des envoyés, sur quoi s'appuyer. D'où leur vient donc cette autorité ? demandera-t-on. Qu'ils ne fassent montre d'aucune sécurité trop humaine, qu'ils ne s'embarrassent ni de provisions ni d'argent. Seulement le bâton du marcheur et de quoi se vêtir pour la journée ! Un François, à Assise, cherchera à imiter cet exemple à la lettre avec ses frères chaussés de sandales... d'où l'on voit que, semon le mot de l'autre François (de Sales), "la vie des saints est à l'évangile ce qu'est une partition chantée par rapport à une partition notée."




Comme Israël, sorti d'Egypte "à la hâte" (Ex 12, 39), comme Jésus lui-même pressé par la foule, ses envoyés auront à vivre la "dynamique du provisoire". Ils se confierons à l'hôte d'un jour pour refaire leurs forces, nettoyer leur tunique, prêts à se ceindre à nouveau pour la marche du lendemain. Pauvreté et disponibilité radicale qui leur apprendront à "se confier en Dieu seul", comme Antoine Chevrier le voudra pour les membres du Prado.




L'hospitalité dont doivent faire preuve ceux que les douze viennent visiter ne se traduit pas uniquement par l'accueil qu'ils leur réserveront, mais par l'écoute de la nouvelle joyeuse portée par ces hérauts d'un évangile de conversion en actes : démons jetés dehors, onction d'huile sur de nombreux infirmes qui rentrent guéris ! Mais Jésus, le premier, fait preuve d'autorité dans le "précepte" qu'il donne aux apôtres à l'encontre des lieux qui seraient sourds à l'évangile et donc inhospitaliers. En secouant la poudre de dessous leurs pieds, les envoyés donneront le témoignage que ces endroits demeurent une "terre de païens".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite !